Cabinet de Psychothérapie & Psychanalyse Rêve Éveillé

J'accompagne aussi bien les enfants dès l’âge de 6 ans que les adolescents, les adultes, les couples, et les seniors. Je reçois les adultes soit en présentiel à mon cabinet, soit en distanciel. Pour les situations particulières (immobilisation, handicap...), je propose également des consultations à domicile.

0 +
Années d'expérience
0 +
Personnes accompagnées
0 %
Retours positifs

Psychanalyste Lyon

talking-minds

Mes pratiques

Un accompagnement unique et personnalisé

Thérapie Brève

Une approche globale, orientée solutions, particulièrement efficace pour sortir de problématiques personnelles et relationnelles, qui permet d’obtenir des résultats rapidement et de retrouver confiance, énergie et apaisement.

Psychanalyse Rêve Éveillé

La Psychanalyse enrichie par le Rêve Eveillé permet un travail symbolique, métaphorique, restaurateur avec un cheminement plus rapide vers la voie de la libération psychique.

Art-thérapie

L’activité artistique permet de se découvrir pleinement, de réorganiser son processus naturel d’expression et de se transformer pour un mieux-être dans sa vie.

 

Rachel Desmur — Psychopraticienne certifiée

par l'école AIDE Psy, fondée par Jean-Marc HENRIOT, Psychologue/Psychanalyste clinicien et didacticien, auteur, conférencier, formateur et fondateur du GEP "Groupe d'Entraide Psychologique".

Expérience et pratique de Rachel Desmur

  • + de 10 années d’étude et d’accompagnement
  • + de 10 années de cure analytique et thérapie personnelles
  • Participation mensuelle à un groupe de supervision de la pratique
  • Membre bénévole de l’Association « Un Problème, Des Solutions »
  • Membre de l’Association AIRE « Analyse Intégrative Rêve Éveillé »,
    Adhérente de la FF2P « Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse »
  • Membre de l’Association EDLM « Entrepreneures Dans Les Monts »
  • Adhérente Psychologue.net
  • Propriétaire de Psychanalyste Lyon (psychanalystelyon.com)
FEEDBACK PSYCHANALYSTE LYON Rachel DESMUR

Témoignages

le retour des personnes accompagnées

Nadine

« J’ai fait appel à Rachel Desmur suite à un problème personnel ponctuel. Orientée solution, la thérapie brève qu’elle pratique m’a véritablement aidée. Je vous la recommande vivement. »

Corinne

« J’ai bénéficié d’un suivi psychologique approfondi de la part de Rachel. Elle a su me mettre à l’aise tout de suite. J’ai pu, sans complexe, lui parler de mes angoisses. On a pu trouver des solutions, son accompagnement a été salutaire. »

Pascale

« Joli parcours thérapeutique avec Rachel, une thérapeute à l’écoute, bienveillante et professionnelle. Il est important pour cette démarche, où on parle de soi et de ses difficultés, de se sentir bien accompagné. »

Vincent

« Mes entretiens avec Rachel Desmur m’ont permis une réelle prise de recul dans un premier temps et bien plus par la suite. Notamment concernant ma relation avec mon entourage, que ce soit ma femme, mes enfants et même mes collègues de travail. Je suis beaucoup moins positionné en mode réaction, de façon agressive, je peux davantage exprimer mes besoins et fixer des limites. Je me sens plus libre qu’avant et plus respecté. »

Laurent

« Je n’avais jamais pratiqué ce type de travail personnel auparavant. C’est vraiment intéressant et pertinent, avec une montée en puissance au fil des séances. J’ai beaucoup apprécié l’écoute attentive et la qualité relationnelle de Rachel Desmur, la clarté de ses explications, aussi l’intérêt des outils proposés. »

Bernard

« J’ai consulté Rachel Desmur car, à cause de gros soucis de santé, mon activité est maintenant très réduite et je n’ai plus vraiment goût à la vie. Grâce à une seule séance avec elle, j’ai retrouvé l’envie de faire quelque chose, alors que j’étais resté bloqué, ne sachant pas que je pouvais faire autrement. Je remercie sincèrement Rachel pour son aide et sa générosité d’être. »

Articles récents

Questions fréquentes concernant la thérapie
ou la psychanalyse

C’est une composante essentielle à notre santé globale

Elle représente davantage que l’absence de troubles mentaux ou de handicaps. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la santé mentale est « un état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive, et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté ».

La psychothérapie s’intéresse généralement à un symptôme, à des difficultés de vie, à un mal-être ressenti par la personne qui consulte. Elle a pour but de traiter la souffrance et résoudre la problématique vécue. Pour ce faire, elle se concentre sur le présent, sur les manifestations et mécanismes actuels du trouble, en accordant moins de temps à l’exploration des possibles origines infantiles ou archaïques de ces troubles. Ces thérapies sont généralement appelées « thérapies brèves » et apportent un soulagement suffisant pour permettre au consultant de fonctionner normalement dans sa vie.

La psychanalyse va explorer plus en profondeur les origines de la problématique, afin de donner un sens à celle-ci et de comprendre la place qu’elle occupe dans sa vie. L’approche psychanalytique permet de visiter les fondations et les rouages psychiques, et d’interroger les origines de nos difficultés à vivre.
La psychanalyse part du principe que c’est en prenant conscience des fondements de notre vie psychique, de notre manière d’être, que nous serons en mesure d’accepter, d’ajuster ou de modifier certains mécanismes de notre vie. L’entrée en psychanalyse peut être une demande immédiate du consultant ou peut émerger consécutivement à un premier travail en psychothérapie ; celui-ci ayant mis en évidence la nécessité d’aller plus loin, pour une prise en charge de carences ou de traumatismes plus anciens.

Dans le cadre d’une psychanalyse Rêve éveillé, les séances se déroulent de façon hebdomadaire, parfois plusieurs fois par semaine, si besoin, et sur une durée de quelques mois à quelques années.
Cela dépend essentiellement des difficultés et des besoins exprimés par l’analysant. Dans tous les cas, la régularité des séances et le cadre thérapeutique sont essentiels pour entamer un mouvement intérieur et obtenir des résultats concrets.

Voyons quels sont les critères déterminants conduisant à dire, à un moment donné, qu’on arrive à une fin de cure en Psychanalyse Rêve éveillé.

Au fur et à mesure du travail analytique, il va y avoir une évolution dans un sens plus égalitaire entre le patient et le thérapeute : moins de jeux relationnels, plus d’investissement du patient dans la cure et dans les Rêves éveillés.

La partie la plus adulte du patient, appuyée sur l’alliance thérapeutique, va pouvoir introduire des éléments nouveaux dans la situation traumatique revécue, grâce à la régression favorisée par le divan, et par le cadre du Rêve éveillé.

On va apercevoir des clignotants de restauration qui vont s’allumer de temps à autres dans les Rêves éveillés, qui vont devenir de plus en plus présents au fur et à mesure, et qui peuvent être aussi le reflet de l’intégration du transfert positif avec le thérapeute.

Alors, une fin de cure c’est quoi ?

Une cure a généralement une fin naturelle.

Lorsque cela se produit, on voit vraiment à quel point tout le travail effectué a changé les bases de la vie de la personne, de l’identité, de la répétition traumatique, de ses relations…

Et c’est bon autant pour le patient que pour le thérapeute qui se sent utile, qui se sent capable de donner du bon et de conduire une cure.

En synthèse, on peut parler de fin de cure lorsqu’il y a :

  • Évolution du transfert : la relation thérapeute-patient est davantage un mode de coopération avec relativement peu de transfert. Lorsqu’il y a eu une évolution du transfert et que progressivement l’introjection d’une meilleure imago s’est effectuée, que la personne peut se permettre de vivre un autre type de relations, avec plus de confiance, d’amour, de reconnaissance, sans se sentir en danger, c’est un critère décisif.
  • Évolution des Rêves éveillés : ce qui se passe dans les Rêves éveillés devient plus léger, on a été attentif aux « rêves tournants » dans lesquels quelque chose d’important a changé. Des solutions sont trouvées pour sortir de situations embarrassantes, on peut se permettre de vivre des choses positives, etc. On sent et on voit que c’est devenu constructif. Les Rêves éveillés sont extrêmement bons et restaurateurs, cela fait du bien. Les séances n’ont pas la même tonalité.
  • Évolution dans la vie réelle : il y a des changements factuels, un changement de positionnement et de gestion de la personne face à des situations antérieures difficiles et douloureuses. La personne va pouvoir vivre plus sereinement des situations qu’elle ne pouvaient pas affronter auparavant, va être plus confiante, beaucoup moins protégée… plus ouverte à la vie en général.
  • Évolution des rêves nocturnes : la plupart du temps les rêves nocturnes racontent l’ancienne histoire, le traumatisme…
    Et quand il y a une évolution des imagos parentales et du jeu transférentiel, du fait du positionnement de l’analyste et des changements à l’intérieur des Rêves éveillés, on peut remarquer que les rêves nocturnes changent.

Ils sont moins marqués par l’ancien traumatisme, par les anciens mécanismes de défense. De ce fait, quelque chose s’apaise et s’allège, comme si les rêves nocturnes se mettaient un peu au diapason des Rêves éveillés qui ont généralement un temps d’avance et qui peuvent paraître prédictifs.

Lorsque la fin de cure est arrivée, on peut donc voir :

  • Un renforcement du Moi, une meilleure capacité d’avoir un espace psychique de contention et de traitement des points difficiles.
  • Un changement du poids de la répétition du traumatisme et du poids des mécanismes de défense issus du traumatisme.
  • Il y a eu un travail de désidentification par rapport à ses mécanismes de défense, ses croyances limitatives inconscientes et scénarios de vie.
  • Un retour à son vrai self.

En conclusion, la Psychanalyse Rêve éveillé est la « voie royale » pour accéder à l’inconscient, pour mieux se connaître et acquérir plus d’autonomie.

Par exemple, pour une personne vivant un même scénario à répétition qui la replonge systématiquement dans la souffrance : faire « l’économie » d’un travail personnel revient à rester dans les mêmes conditions, tout en continuant d’espérer que quelque chose va changer comme par enchantement. En fin de compte, n’est-ce pas plus cher payé ?

Tout changement demande un minimum d’engagement et d’investissement personnel. Ne dit-on pas que « la chance sourit aux audacieux »…

Ascenseur et accessibilité des locaux aux personnes à mobilité réduite. Parkings à proximité et arrêt de bus.